Bienvenue à la bibliothèque municipale de Montluel

85, avenue Pierre Cormorèche / 04 78 06 43 49 / bibliotheque@ville-montluel.fr

Mardi 14h30 - 18h30 / Mercredi 10h - 12h et 15h - 18h30 / Samedi 10h - 12h30

20 000 références à découvrir en consultation libre et gratuite sur place,

et à dévorer sur abonnement, gratuit jusqu'à 18 ans et à partir de 10 € pour les adultes !

“Le paradis, à n'en pas douter, n'est qu'une immense bibliothèque.”

- Gaston Bachelard

Une programmation tout au long de l'année : animations, ateliers, rencontres...

Actualités annoncées sur notre site et envoyées aux abonné.es par courriel

Une programmation tout au long de l'année : animations, ateliers, rencontres...

Actualités annoncées sur notre site et envoyées aux abonné.es par courriel

Les dernières actualités Ce qu'il se passe à la bibliothèque de Montluel

Les derniers coups de coeur de l'équipe

Focus du mois

Le monde selon John Irving

John Irving célèbre cette année les 40 ans de son roman culte “Le monde selon Garp”. Il sera à cette occasion l’invité du Festival America à Vincennes du 20 au 23 septembre 2018.

Retour sur la carrière de cet auteur :
Passionné de lutte, il choisit son université surtout en fonction de son équipe et de son entraîneur dans ce sport. Il fait des études médiocres, mais il est cependant admis à suivre un cours de création littéraire.
En 1963, il a 21 ans et obtient une bourse d’étude pour aller passer un an à Vienne. Très marqué par ce séjour, c’est dans cette ville qu’il puise la matière de son premier roman, “Liberté pour les ours”. Il séjourne également à Londres et en Grèce.
C’est aussi en 1963, juste avant de partir pour Vienne, qu’il rencontre Shyla Leary, qu’il épouse un an plus tard. Il vivront ensemble une bonne quinzaine d’années et auront deux enfants, Colin (1965) et Brendam (1969) qui deviendront des champions de lutte.
La carrière de John Irving démarre à l’âge de 26 ans avec la publication de son premier roman, “Liberté pour les ours !” (Setting Free the Bears, 1968). Le livre est relativement bien accueilli par la critique mais n’est pas un succès d’édition. Ses deuxième et troisième romans “L’Épopée du buveur d’eau” (The Water Method Man, 1972) et “Un Mariage poids moyen” (The 158-Pound Marriage, 1974) sont accueillis de la même manière. Frustré par le manque de promotion de ses romans assuré par sa première maison d’édition Random House, il choisit d’offrir son quatrième roman “Le Monde selon Garp” (The World According to Garp, 1978) partiellement autobiographique, à Dutton Books qui lui promet un effort marketing plus important. Le roman fut un best-seller international et un phénomène culturel.
Jusqu’à la parution de “Le Monde selon Garp”, il ne parvient pas à vivre de ses revenus d’écrivains. Mais après l’immense succès de ce roman, il ne se consacre pratiquement plus qu’à l’écriture. Le roman qui reçoit le National Book Award est porté à l’écran par George Roy Hill, avec Robin Williams dans le rôle de Garp, en 1982.
En 1985, il publie “L’Œuvre de Dieu, la part du Diable” (The Cider House Rules) qui aboutit à un film réalisé par Lasse Hallström et grâce auquel, Irving reçoit un Oscar du cinéma pour son scénario en 2000.
“Avenue des mystères” (Avenue of Mysteries, 2015) est son quinzième roman.

Dans les rayons de la bibliothèque venez lire ou relire ses romans :

  • A moi seul bien des personnages
  • Avenue des mystères
  • Dernière nuit à Twisted River
  • Je te retrouverai
  • L’épopée du buveur d’eau
  • L’oeuvre de Dieu, la part du Diable
  • La quatrième main
  • Le bruit de quelqu’un qui essaie de ne pas faire de bruit
  • Le monde selon Garp
  • Liberté pour les ours !
  • Une veuve de papier