Le meurtre Roger Ackroyd

Le meurtre de Roger Ackroyd

d’Agatha Christie
(The Murder of Roger Ackroyd – 1926)

Un soir, dans sa propriété de Fernly Park, l’industriel Roger Ackroyd se confie à son ami le Dr Sheppard. La veuve qu’il envisageait d’épouser s’est suicidée pour échapper à un chantage. Dans une ultime lettre, elle lui révèle le nom de celui qui détient un terrible secret : un an plus tôt, elle a assassiné son mari.
Peu après avoir livré ces confidences, Roger Ackroyd est retrouvé mort, poignardé. Et la fameuse lettre a disparu…
Appelé pour enquêter sur ce meurtre, Hercule Poirot va vite se retrouver en charge de deux affaires.

Paru en 1926, ce deuxième roman d’Agatha Christie lui valut aussitôt une célébrité internationale, pour la rigueur d’une intrigue où l’énigme restait entière jusqu’aux toutes dernières pages. Et aussi pour la stupéfiante habileté avec laquelle l’astucieux détective belge du nom d’Hercule Poirot amenait ses lecteurs à la solution la plus imprévue…

« L’intrigue est un modèle de manipulation du lecteur qui fit à l’époque hurler les puristes. [Agatha Christie] a « triché », transgressé les « règles » qui voudraient que rien ne soit caché au lecteur pour qu’il puisse rivaliser avec l’enquêteur ! » [Télérama – 2009]